Short Nouvelle #23 – Sans haine, sans amour

Je n’ai jamais été aussi heureux depuis que les gens ont disparu. Je crois avoir enfin réussi à atteindre une forme de sérénité. Il ne reste plus que moi et ma solitude infinie. Je lui parle souvent et elle me tient compagnie. C’est ce petit paradoxe qui me sauve. Et puis internet marche encore. Il n’y a plus rien de nouveau, mais je serai mort bien avant de le découvrir. Les quelques centrales qui n’ont pas explosé produisent largement assez d’électricité pour ma consommation personnelle.

Lire la suite