Envie de brouter ailleurs

chi

Chicago avec des fleurs

Depuis que je connais Chicago, je veux y habiter. Rien n’y semble particulièrement attrayant : le taux de criminalité y a augmenté de 50 % en 2016, la moitié de la ville est ghettoïsée et le nouveau président du pays où elle se trouve va peut-être détruire le monde. Et pourtant…

Et pourtant, force m’est de constater que cette ville et ce pays me font toujours plus rêver que Paris et la France. Le fait que ma culture artistique (cinéma, musique, littérature) provient essentiellement des États-Unis ne doit pas y être étranger, mais pas que… Je trouve que politiquement, il s’y passe des choses autrement plus excitantes et engageantes que par chez nous.

J’ai déjà parlé ici de la résistance audiovisuelle qui se produit aux US (TYT, The Ring Of Fire,  RT America), mais je pourrais aussi vous parler de Democracy Now !, Freespeech TV, The Resistance with Keith Olbermann. Sans parler des nombreux pure player, de Rawstory à Truthdig en passant par The Intercept. Quid pour la France ? Médiapart ? Arrêt sur image ? Là-bas si j’y suis ? Mouais… Ce n’est pas assez pour contrer mes biais de confirmation.

D’aucuns pourront me reprocher de rejoindre l’empire et son dieu le capital. Je ne pourrais que leur répondre : tout à fait, c’est ce qui fait que je ne me sentirai pas trop dépaysé en habitant là-bas. Par analogie foireuse, cela me fait penser à la supposée hypocrisie que l’on prête aux Ricains (comme aux Québécois, aux Suédois, aux Suisses, etc.). Venant d’un pays où l’éventuel futur président ose dire (comme tous les autres prétendants, d’ailleurs…) :

Pauvre système, tout le monde est contre lui 😥

D’ailleurs, à propos de capitalisme, c’est effectivement là où mes biais ont le plus de mal à se confirmer. Je dois bien admettre que les néonazis ont plus de succès aux US que les anti-capitalistes (sans parler des communistes…). Mais bon, encore une fois, je vois là-bas quand même beaucoup plus de résistance face à toutes les dérives néo-libérales (pour rappel Occupy Wall Street c’était cinq ans avant Nuit Debout…) qu’en France. Nous, il ne nous reste plus que les restes du NPA ou, au pire, Mélenchon le narcisse éduqué.

fire-731305_960_720

CC0

Bon, allez, j’avoue. Je dois tellement être coincé dans un « no futur » déprimant que tout ce qui excite un tant soit peu mon neurone devient un prétexte pour quitter le marasme que je me suis créé. « Anywhere out of the world », quoi… Ma rancœur ne fait que justifier piètrement mon désintérêt pour le pays où je vis.

Ce n’est pas ailleurs que ma lâcheté sera moins effective. Ce n’est pas ailleurs que mes fantasmes d’autoaccomplissements se réaliseront. Ce n’est pas ailleurs que je pourrais brouter une herbe plus verte. Sûrement. C’est juste que Chicago est le dernier film dans lequel je veux jouer, j’ai déjà raté tous les castings pour Paris.

Commentez, partagez et suivez-moi ici et . Et si vous trouvez cet article nul, expliquez-moi pourquoi, ça m’améliorera.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s