Overrated #1 : Star Wars (Part.2)

Ou comment j’ai découvert la saga et que ça m’en a touché une sans vraiment réveiller l’autre

Deuxième partie d’un premier épisode sur les films que je trouve bien surestimés. La première partie est ici.

C’est pas si mal, en fait…

star-wars-1176168_960_720

Je ne suis qu’amour

Malgré les dix ans de bashing et ma propre vision de la prélogie en salle, je fus agréablement surpris lors de son visionnage en Blue Ray. Si en salle, la dimension politique des films m’avait ennuyée parce que je n’y comprenais rien, ma concentration fut plus accrue sur le petit écran et je réussis alors à apprécier leur profondeur. De plus, en contextualisant la sortie de la prélogie (9/11 + Irak), la charge politique de Lucas contre Georges.W « vous-êtes-avec-moi-ou-contre-moi » Bush ainsi que la dénonciation des dérives de l’état d’urgence permanent des US à cette époque semble très claire.

Les effets spéciaux tant décriés étant remastérisés, je trouve qu’ils passent très bien, même s’il donne effectivement une patine très lisse. Mais cette patine donne un style qui me semble très cohérent avec l’arc technofuturiste (les clones, les droïdes, les pods, etc.) de la prélogie. Et puis ça me fait planer, moi, tous ces effets. Plein de monstres, des planètes, des robots, des armes cheloues, des vaisseaux. L’effet hochet fonctionne très bien sur moi… Après, ce n’est pas suffisant pour faire passer les problèmes de caractérisation du 1er (Raaah Jar Jar !) et de rythme du deuxième (Raaah Padmé/Anakin !), nous sommes tous d’accord…

What !?

20150206074317612

– Tu l’as vu mon gros sabre ? – Je m’en balek, frère.

Puis vint le moment de regarder enfin la trilogie originelle. Celle-ci était encore plus éloignée dans ma mémoire que la prélogie. Il ne m’en restait que des sensations diffuses filtrées par le ressac incessant des milliards de références permanentes à son sujet. Du coup, je m’attendais à retrouver enfin ce vieux pote de cours de récré que tout le monde aimait à l’école et dont tout le monde garde un souvenir ému. Mais, les retrouvailles furent assez douloureuses.

La flamboyance a disparu, tout semble toc et désuet, les personnages sont grossiers et pas très bien interprétés. Et même le fameux Han Solo, le rebelle, le maverick, le hors-la-loi au grand cœur ! Il se révèle n’être qu’un gros con arrogant, sexiste et inutile (enlevez-lui son esclave poilu et il ne sert plus à rien…). Bref, le vieux pote de récré tant aimé était devenu un vieux gars lifté et très content de lui malgré sa gourmette en or ostensible, son costume trois-pièces à cravate trop longue et ses implants de cheveux ratés (vous savez, cela ressemble à des poireaux plantés au milieu d’un champ de blé).

Je fus donc très déçu et me mis à hurler que Star Wars n’était qu’une arnaque et que la prélogie était même meilleure que la trilogie originale. Puis, un an plus tard, j’ai tout regardé à nouveau et mon vin a pris un peu d’eau…

To be continued mercredi prochain…

Vous pouvez commenter, partager et me suivre ici et . Thanks.

2 réflexions sur “Overrated #1 : Star Wars (Part.2)

  1. Pingback: Overrated #1 : Star Wars (Part.1) – Coco Pop

  2. Pingback: Overrated #1 : Star Wars (Part.3) – Coco Pop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s