Enculés ! Allez tous vous faire plaisir !

flower-1935634_960_720

Pourquoi se prendre quelque chose dans le cul est-il une des formes ultimes de l’insulte ? Pourquoi est-ce une des insultes les plus répandues ? Et pourquoi cela ne sera jamais une apostrophe ou une interjection anodine ?

Qu’est-ce que que l’enculage ?

Si je m’en réfère à la vie, c’est une pratique qui vise la stimulation sexuelle consentie par l’intromission d’un objet ou d’une bite dans le cul. Le susdit cul peut-être :

  • Le nôtre

Si l’on est seul, ce sera essentiellement à l’aide d’un accessoire, à moins d’être un homme doué d’une souplesse étonnante ou d’une très longue demi-molle (cf. fig.1).

cup-147559_960_720

Fig.1

  • Celui de son ou sa partenaire

Inutile de trop s’en référer à un quelconque site pornographique, car parfois la réalité ne doit pas imiter la fiction sinon cela peut devenir carrément dangereux (cf. fig. 2).

989px-jinfengopteryx-scale

Fig. 2

Donc, à priori, la sodomie est une pratique que tout être doué d’un cul peut exercer (oui, même votre daron) bien qu’elle puisse être douloureuse si faite sans une certaine préparation (pas comme ce que l’on voit dans le porno, puisque, je ne vais pas le répéter 15 fois, c’est de la fiction).

Alors pourquoi est-ce une insulte ?

– Tu n’aimes pas les nouilles ? Enculé !

– Elle n’est pas assez grosse ma banane ? Enculé !

– Tu n’aimes pas les PD ? Enculé !

L’insulte se doit d’offenser l’insulté. Il faut donc que le récepteur convienne que l’insulte réponde à quelque chose qui soit à même de l’offenser. Par exemple : « Espèce de génie, tu me dégoûtes ! » Cela ne marche pas des masses. « Sale dominant, rentre chez toi ! » cela ne marche pas non plus, mais c’est une bonne piste pour comprendre le succès de l’insulte raciste ou sexuelle et, en l’occurrence, homophobe.

– Moi je n’ai rien contre les PD, mais faut pas qu’ils me touchent.

– Pourquoi ? Tu as peur qu’ils te fistent l’épaule ?

Je suppose que l’on peut tous convenir que cela fait près de 4000 ans que la bite est promue au détriment de la chatte (« De la bite ! De la bite ! Qui veut ma bonne bite ! Elle est fraîche ma bite ») et que nous vivons dans le royaume de la bite dans la chatte depuis au moins 2000 ans. La bite, la bonne, est celle qui dispense gratuitement sa semence dans le réceptacle à bébé. La bite est utile (la preuve, elle est présente huit fois dans ce seul paragraphe). La chatte aussi est utile, mais après. Alors que dire du trou de balle ? Impropre (au sens sale) à la procréation, donc inutile. Et être inutile ce n’est pas très cool.

– Vas-y, tu sers à rien…

– Tu dis ça parce que je suis un enculé ?

Bon, ne pas être très cool, c’est un peu nul, surtout quand on est au lycée ou au collège, mais ce n’est pas non plus l’insulte suprême.

– Bouh, tu n’es pas très cool !

giphy

Du coup, qu’est-ce qui peut-être pire qu’inutile ? Oui, merci Jean-Jaqueline pour ta réponse, c’est effectivement être un inférieur. Or qui domine actuellement ? Oui, merci Marie-Bernard, c’est effectivement le mâle pas PD, blanc de préférence, et s’il pouvait être pété de thunes ce serait encore mieux, merci.

– Et tu es à quelle banque toi ?

– HSBC (insert subliminal, mais pas trop : HSBC = Homme Straight Blanc Cisgenre)

– Ouah, tu domines, enculé !

C’est pour cela que cette insulte (« ENCULÉ ! », pour ceux qui auraient oublié le sujet) est presque exclusivement au masculin et c’est bien normal, puisque dans le monde de merde dans lequel nous surnageons, il n’y a rien de plus horrible que d’avoir le rôle d’une femme (c’est-à-dire être pénétré, hein, évidemment) tout en étant un homme. Dur, effectivement, de trouver pire…

giphy1

Enculé, c’est le combo ultime de l’insulte réactionnaire, homophobe et sexiste : inutile (dans le cul) et inférieur (comme les femmes).

Pensez-y maintenant quand vous traiterez amicalement vos amis ou votre auditoire d’enculé.

Comment y remédier ?

  • Arrêter de le dire, je pense, est un bon début.
  • Arrêter d’accepter que les autres le disent est une bonne continuation.
  • Trouver des alternatives comme le sublime et populaire « va te faire cuire le cul ».
  • Accepter de passer pour le SJW de service en encaissant cordialement les réponses extrêmement pertinentes de ceux que vous venez d’aimablement réprimander :

– Putain, mais c’est de l’humour !

– Ça va, je disais ça gentiment, connard/connasse !

– Oui, mais tu sais, c’est pour vider l’insulte de son sens que je la répète. Tu es un peu casse-bonbon, je trouve.

(Trois insultes sexistes se sont glissées dans ces dialogues, saurez-vous les retrouver ?)

Attention !

Pénétrer l’oreille de Trump, Poutine ou Ménard n’est pas une sodomie, même si la tentative est grande de confondre certaines figures avec un trou du cul.

Et pour finir, quelques réparties envisageables en cas d’agression verbale

En mode C’est pas sorcier :

– Va te faire enculer !

– Pas bête, il faudrait que j’essaie…

En mode Nature et Découvertes :

– Enculé !

– Toi aussi ?

En mode Kaamelott :

– Tu es vraiment un enculé !

– C’est pas faux.

Vous pouvez commenter, partager et aussi me suivre sur Twitter et Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s