[Rediff’] Short Nouvelle #6 – Passage à l’acte

sea-man-person-legs

Quelles seront les conséquences de cet acte ? La question s’insinue comme un virus. L’interrogation se répand lentement. D’abord dans le cerveau puis dans le reste du corps. Ses mains commencent à trembler. Il n’avait aucun doute sur ce qu’il avait à faire jusque là. Il était simplement guidé par des convictions qu’il n’avait jamais remises en question. Trop de travail. Trop compliqué. Il n’a jamais eu peur de ce qui l’attendrait après. Il n’avait seulement pas pris en considération le vertige qui précède l’action.

« Un futur sans risques est un passé sans avenirs ». Il s’est répété ce mantra pendant des années. C’était la plus belle perle d’un chapelet de conneries. Il s’est préparé tout ce temps à une guerre civile promise pour lutter contre des ennemis inventés. La résistance à ce qui n’est pas nous. La résistance au temps qui fuit dans une direction opposée. Savoir qui continuera ou cessera de dominer. L’espoir d’un monde meilleur pour les siens. Ce sera avec ou sans lui, mais surtout sans eux, tous ces autres.

Il s’étonne que ses mains se soient mises à trembler avant son cœur. En même temps, non, ce n’est pas surprenant. Il a passé trop de temps à privilégier ses tripes au détriment de l’organe préféré des poètes dégénérés. L’âme et le ventre, le cœur c’est pour les faibles. Cette pensée le rassure. Il se redresse et regarde droit devant lui à la recherche d’un horizon chimérique. Il réassure sa prise. Le voilà de nouveau prêt à assumer son choix. Fier. Debout. Déterminé. Agir est la seule raison. Réfléchir est une trahison.

Ça y est, c’est fait. Il observe un instant le résultat avant de devoir s’en aller. Il n’en ressent qu’une vague satisfaction due à l’accomplissement. Une fois dehors, il ne sait pas vraiment s’il fait beau. Tout est blanc. Une sorte de limbe apathique. Son corps le guide. Ce n’est pas normal, pourquoi n’est-il pas plus heureux ? Peut-être tout à l’heure. Peut-être demain. Peut-être jamais ? Non, la haine est une bonne conseillère. C’est ce qu’on lui a toujours dit. C’est ce qu’il a toujours voulu entendre. Il en est devenu aveugle.

Une exécution ?

Un attentat ?

Un vote ?

Vous pouvez commenter, partager et aussi me suivre sur Twitter et Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s