Short Nouvelle #38 – Prophétie

 

tarot-991041_960_720

J’étais retourné voir cette voyante parce qu’elle m’avait déjà prédit que j’allais rencontrer l’amour et c’était presque arrivé. Justine avait répondu à mon troisième texto que si elle ne devait pas partir à l’étranger en urgence le lendemain, elle m’aurait peut-être accompagné voir Ragnarok au cinéma. Elle était trop forte cette voyante, ça valait vraiment les cent euros demandés pour chaque séance. En plus, elle habitait à Rambouillet et ce n’était qu’à une heure et demie de chez moi en TER.

Cette fois-là il fallut que j’y retourne trois fois, mais elle me promit que ce qu’elle était sur le point d’extraire de mon âme était exceptionnel. Qu’il y avait tant d’énergie en moi que c’était impossible de faire ça en une seule fois. Mes pâtes eurent un peu moins de gruyère, mais au bout de trois mois, elle m’annonça un truc complètement fou. J’allais sûrement enfin trouver un travail et, en plus, il se rapprocherait très certainement de ce que j’avais toujours voulu faire ou du moins dans une des branches très proches.

Et ce n’est pas tout ! Dans ce travail je rencontrerai un Mohamed ou un Laurent qui me permettra de faire connaissance avec une personne qui sera, à en croire les cartes et la concordance de mon énergie, l’amour de ma vie ou, au pire, une rencontre amoureuse très intense. Dans tous les cas, ce sera un choc. Je n’en revenais pas que mon énergie puisse contenir autant d’informations. Elle eut raison sur presque tous les points. Si seulement j’avais son pouvoir.

Alors le travail ne vint pas tout de suite, mais elle m’avait bien prévenu qu’il fallait que je sois patient et qu’après tout s’enchaînerait très vite. Je ne fus pas déçu. Au bout de cinq mois et d’une vingtaine d’entretiens d’embauche, une petite entreprise de conserve de sardines me prit en CDD. J’étais responsable de l’assemblage qualité. Ce n’était pas passionnant, mais j’avais toujours rêvé d’être marin-pêcheur et j’étais dans l’univers du poisson ! On avait même droit à cinq boîtes gratuites par semaine.

La première chose que j’ai faite en arrivant dans l’usine, ça a été bien sûr de chercher un Laurent ou un Mohamed. J’ai eu très peur, car il n’y avait personne qui avait ces prénoms. En même temps on était 25… Mais il y avait un Maurice que tout le monde appelait Momo. Et là ça a fait tilt ! C’était le même surnom que tous les Mohamed que j’avais connus. J’ai donc essayé de devenir copain avec Maurice et ce qui était écrit dans les cartes arriva.

Un soir après le travail, Momo se moqua à haute voix d’une femme voilée qui passait sur le trottoir en face de l’usine. Seulement, Momo avait mal choisi sa cible. Elle traversa et lui péta la gueule devant tout le monde. Elle en perdit son foulard et je lui rendis en m’excusant pour Maurice. Elle me le reprit violemment en me regardant à peine et repartit. Je tombais immédiatement intensément amoureux. Et même si je ne revis plus jamais cette fabuleuse personne, la voyante avait presque tout prédit. Elle est trop forte.

Vous pouvez commenter, partager et aussi me suivre sur Twitter et Facebook en cliquant ici et .

Une réflexion sur “Short Nouvelle #38 – Prophétie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s