Adam et Eve

Salut internet !

Tu vois, pendant que notre (hé oui, on a voté pour ça…) gouvernement a gentiment glissé la poussière des outils de l’égalité professionnelle sous le tapis parlementaire, je me suis rappelé la fin biblique de Fight Club.

Je ne sais pas vous, mais cette fin m’a foutu les larmes aux yeux. Je contemplais enfin les images magnifiques d’un futur fantasmé. Une espèce de reboot humain sur les cendres du capitalisme. Un monde où l’apocalypse n’est pas la 3e guerre mondiale, mais l’effondrement de la classe dominante. Pas mal.

Bon, cela reste complètement utopique et loin du matérialisme dialectique, mais merde ! Quand tu as une vingtaine d’années et l’âme rêveuse, que ta conscience politique viendra plus tard et que « quand même, le monde il est pas comme je veux », ça fait un bien fou !

J’ai bien conscience que Palahniuk n’est pas Engels et Fincher encore moins, mais je continue de croire que l’interprétation d’une œuvre et le sens personnel qu’on lui donne a, parfois, autant de valeur, si ce n’est plus, que celui que voulait lui donner, ou pas, l’auteur.

À demain ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s